Tendances consommateurs & évolution des comportements d’achat - Septembre 2019

Category : Consumer trends & developments in purchasing behavior

Published on 26/09/2019

image Tendances consommateurs & évol...

> Les Français dépensent en moyenne 350 € par an en pâtisserie que ce soit chez les artisans ou dans la grande distribution. (marché à 1 Md €). 60 % des Français achètent des pâtisseries au moins une fois par mois et ils sont même plus de 40 % à y succomber quasiment toutes les semaines. La raison de cet achat est essentiellement motivée par le plaisir – qu’il soit individuel ou partagé – procuré par nos spécialités françaises.

>
Les pâtisseries sont privilégiées pour célébrer une occasion spéciale (anniversaire, fêtes de famille, etc.) pour près de 60 % des sondés, chiffre qui atteint 65 % des femmes, pour son plaisir personnel selon 57 % des personnes interrogées et même 63 % des hommes, ou encore, pour réjouir ses proches pour 1 Français sur 2. Pour acheter leurs pâtisseries, près de 2 Français sur 3 vont dans une pâtisserie (ou boulangerie-pâtisserie) alors que 20 % s’approvisionnent régulièrement au rayon frais d’une grande surface, et 3 % font le choix du rayon surgelé. Plus déterminant que le rapport qualité/prix (43 %), la qualité et la provenance des produits sont le critère N°1 des Français (55 %) pour l’achat de leurs pâtisseries. La renommée de l’établissement et/ou de l’artisan pâtissier est selon eux un critère plus important (37 %) que la recherche de la nouveauté, de l’originalité (20 %). (source Opinionway/salon de la pâtisserie)

- Les Français consomment en moyenne 7,31 Kg de chocolat par an, loin derrière l’Allemagne (11,1 kg) ou la Suisse (9,7 kg).

- Selon une étude de l’Institut Angus Reid, 58 % des Millennials canadiens (18-34 ans) ont déjà acheté des substituts de viande contre seulement 27 %
des plus de 55 ans. De plus, parmi les consommateurs qui n’ont jamais essayé les substituts de viande ce sont les plus jeunes (18-34 ans) qui sont les plus nombreux à vouloir essayer (48 % contre 34 % pour les 35-54 ans et 26 % pour les plus de 55 ans).